Audacieuses comme leurs grands-mères

Famille Jacquemmoz [Termignon]
Charlène, Célia

Avec ma sœur, on a grandit là haut à l’alpage avec ma grand-mère [qui s’occupait du restaurant] et sa sœur [qui s’occupait des vaches]. On y passait toutes nos vacances. On aimait bien. C’est pour ça qu’on y est retournées. On servait les clients. On faisait la course aux pourboires. On mettait dans une caisse commune et à la fin de journée on partageait.
Célia a repris toute la partie touristique et moi les vaches. Au départ, c’était compliqué car elle voulait faire le ménage le matin et moi ça me faisait de la poussière pendant la traite donc je gueulais. Et depuis que j’ai pris la machine à traite mobile c’est mieux. Lucie, les vaches ce n’est pas son animal préféré. Ça m’arrange si elle ne veut pas faire ça tout de suite. Des fois c’est mieux que ça saute une génération comme moi et ma grande tante pour reprendre.